Ya Mokolo

Publié le par dcc-lepoolauxboeufsdor.over-blog.com

Il y a un village dans l'Est de la RDC où les habitants ont pour habitude de se transformer en hippopotame. Un jour, un touriste (visiblement un médecin américain), veut essayer. Il va voir les villageois, leur demande de lui montrer. Les gens lui montrent et il se transforme en hippopotame, et ça lui plaît ! Une fois rentré chez lui, il commence à se faire plein d'argent en montant un petit spectacle autour de sa nouvelle capacité. Mais un jour, un jalou brûle ses vêtements restés sur la rive alors qu'il était hippopotame. Du coup, il ne peut plus se re-transformer en humain. Aujourd'hui, il est toujours hippopotame et c'est une grande attraction touristique, tout le monde vient voir Ya Mokolo, qui sort de l'eau dès que des touristes arrivent !

 

Le catch a commencé a arrivé au Congo il y a déjà plusieurs années et l'engouement a été immédiat. Mais petit à petit les combats de catch se sont tranformés en combats de féticheurs, où les sorciers montraient leur pouvoir. Il y eu ainsi des K.O. à distance, des coups de boule sans contact, des gens qui, pliés de douleur, pouvaient renvoyer leur douleur sur les autres, même les spectateurs. Et puis un jour, un combattant a fait rentré son adversaire dans un cercueil, et il est mort immédiatement. Finalement, l'Etat congolais a interdit toute manifestation de "catch", encore aujourdh'ui.

 

Pour bientôt, l'histoire de Ta Papaye, d'Air Makana, de la maison hanté, de la fille qui a pris l'avion sans passeports et de celui qui en plongeant dans une piscine en France s'est retrouvé dans la rivière de son village...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tom 19/09/2011 21:21


The No. 1 Ladies' Detective Agency, à lire si vous aimez les histoires de sorciers, d'albinos & Cie