Bonne arrivée ! («bienvenus»)

Publié le par dcc-lepoolauxboeufsdor.over-blog.com

          Départ pour Voka, enfin ! On embarque dans un pick up rempli de sacs de ciments, et, accessoirement, de nos valises. La traversée de Brazza se fait un peu plus longue que prévue : la route principale est bloquée pour cause de « passage du chef » (Sassou n’guesso, le président). Un pti tour au marché à la sortie de la ville pour acheter deux trois bricoles que l’on ne trouve pas à Voka : médoc, feuilles blanches, aliment pour bétail…

Total3

Total5

Total4

 

 

Total2

Total1 

Non non, les rues ne sont pas impraticables, contrairement à ce que l'on pourrait croire... Des fois, ça passe !

 

Et puis enfin, on sort de Brazza ! C’est vert, alternance de forêt et de savane. Pas de problème pour prendre des photos, on roule à 40 km/h pour cause de moteur en fin de vie ! Quand c’est pas la route qui nous ralentit, c’est ce qui roule dessus ! On longe l’ancienne route, une piste en fait, le long de laquelle tous les pylônes électriques sont détruits, vestiges de la guerre civile… Passage devant l’ancien QG de l’opposant, Pascal Lissouba, maintenant au gouvernement. Pas de photos bien sûr, c’est stratégique, comme à peu près tout ici, et les militaires y veillent…

Route voka Route voka 3Route voka2 

      Arrivée à Voka, la route est bloquée par la bétaillère de la ferme. A notre approche,  les ouvriers sortent du bar et sautent dedans, à grand renfort de cris et de klaxon, le tracteur est juste devant, et c’est escorté bruyamment que l’on passe devant l’école, le collège, l’église, pour arriver à la ferme. Au moins, tout le monde sait qu’on est là ! Les ouvriers nous chantent une petite chanson de bienvenue, et apéro pour tout le monde !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article